Quelques chiffres

Quelques chiffres

85% des prostitué·es sont des femmes. On pense souvent, à tort, que la prostitution ne touche que les femmes. C’est faux, les hommes en sont victimes également. Peu importe le sexe d’une personne, la prostitution reste un acte sexuel tarifé et donc non consenti.

93 %  des femmes prostituées sont étrangères. Elles ont déjà vécu l’horreur dans leur pays d’origine. On leur promet une vie meilleure en Europe, un emploi stable ou encore la possibilité de fuire un mari violent. Finalement, elles se retrouvent seules face à un réseau qui les exploitent et abusent d’elles. Sans point de repère en Europe, par peur des représailles, elles n’osent généralement pas fuir leur·s proxénète·s.

51 % des prostitué·es ont subi des violences physiques dans le cadre de la prostitution au cours des 12 derniers mois.

64 % des personnes prostituées ont subi des insultes et/ou des actes de d’humiliation ou stigmatisation.

38% des personnes prostituées ont subi un viol au cours de leur vie. Ce taux est de 6,8 % pour les femmes en population générale.

29% des personnes prostituées ont eu des pensées suicidaires au cours des 12 derniers mois.

En fait, la traite des êtres humains est la deuxième forme de criminalité la plus lucrative, derrière le trafic de drogue. Les profits provenant de l’exploitation sexuelle dans le monde sont estimés à environ 100 milliards de dollars par an. La lutte est encore loin d’être finie.