Journée européenne contre la traite des êtres humains

Les EACP luttent contre la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle depuis 1956.

En cette journée du 18 octobre 2018, nous partageons un état des lieux de l’exploitation sexuelle en France, dont le nombre de victimes est souvent sous-estimé du fait de la clandestinité des réseaux de traite.

Ce compte-rendu vise à combattre les idées reçues et donner de la visibilité aux victimes de cette exploitation.

Continue reading “Journée européenne contre la traite des êtres humains”

Proxénétisme des cités, fléau de société – 3 juillet 2018

12 personnes, organisant un large réseau de prostitution, ont été condamnées pour proxénétisme aggravé, mardi 3 juillet 2018, à des peines allant de 6 mois de prison avec sursis à 3 ans et demi de prison ferme et ont dû verser 6000 € de dommages et intérêts à chaque association ainsi que 200 € au titre de l’article 475-1 du Code de Procédure Pénale. Compte-rendu.

Continue reading “Proxénétisme des cités, fléau de société – 3 juillet 2018”

Authentic Sisters, Réseau Nigérian – Mai 2018

Seize prévenus sont mis en cause pour proxénétisme aggravé et traite des êtres humains, sur plusieurs personnes avec violences et contraintes.

Les interrogatoires se dérouleront jusqu’au 23 mai et les plaidoiries des parties civiles se tiendront le jeudi 24 mai 2018.

Continue reading “Authentic Sisters, Réseau Nigérian – Mai 2018”

Affaire Authentic Sisters

Seize personnes jugées pour proxénétisme aggravé et traite des êtres humains, lundi 14 mai

En octobre 2014, la brigade de répression du proxénétisme recevait la plainte d’une jeune femme qui dénonçait des faits de traite des êtres humains et de proxénétisme aggravé dont elle était victime de la part d’un couple nigérian.

Deux ans plus tard, on dénombre plus d’une cinquantaine de victimes, dont de nombreuses mineures, dénombrées sur la seule période comprise entre 2013 et 2016.

Continue reading “Affaire Authentic Sisters”

Julie, 19 ans, prostituée à cause de la drogue

Je m’appelle Julie, j’ai 19 ans et je me suis prostituée à cause de la drogue. Avec ma famille, nous sommes arrivés en France quand j’avais trois mois. Mon père était réfugié politique, mais il était violent avec ma mère et ses enfants. L’Aide sociale à l’enfance nous a donc tous placé en foyers d’accueil.

Lire la suite